Membre honoré

Sara Renner

Discipline(s): Nordic (Cross Country)
Date de naissance / Décès: April 10, 1976
Ville natale / résidence: Canmore, Alberta
Période de carrière active: 1994–2010
Intronisation TRSC: 2022
Catégorie d'intronisation: Athlete

Sara Renner est née au cœur des montagnes et ses exploits sur la scène internationale dans les compétitions les plus prestigieuses n’ont d’égal que son désir de vivre dans un monde plus connecté à la nature. 

En mettant la main sur la médaille de bronze en sprint individuel en 2005, Sara est devenue la toute première femme canadienne et nord-américaine à remporter une médaille à un Championnat du monde de ski de fond. Son parcours victorieux à l’international ne s’arrête pas là; elle a ensuite gagné cinq médailles en Coupe du monde et une médaille d’argent aux Jeux olympiques de Turin en 2006. C’est d’ailleurs en sol canadien (Canmore, Alberta et Vernon, C.-B.) qu’elle a décroché trois de ses cinq médailles en Coupe du monde. Au cours de sa carrière, Sara a participé à un total de 141 épreuves de Coupe du monde. 

L’un des moments sans doute les plus mémorables pour Sara s’est produit aux Jeux olympiques de Turin en 2006 : l’entraîneur norvégien Bjornar Haakensmoen lui a remis un bâton de ski après que le sien ait été cassé accidentellement par l’une des concurrentes. Résultat : l’équipe canadienne a pu terminer deuxième, devançant l’équipe norvégienne qui a terminé au 4e rang, au pied du podium.

« Étrangement, je n’avais jamais cassé de bâton de ski dans une course de ski », a déclaré l’athlète quatre fois olympienne. « Beckie et moi, on était en feu et on était les favorites pour gagner une médaille. Alors lorsque j’ai senti que je perdais mon bâton, je voyais tout espoir de gagner s’envoler. On a dû toutes les deux déployer d’énormes efforts pour rattraper le temps perdu. Cette remontée a rendu cette course très spéciale. »

Sara est née à Golden en Colombie-Britannique et a grandi dans l’arrière-pays. Elle a passé sa jeunesse près des sommets, où ses parents exploitaient le Assiniboine Lodge, la première auberge de ski d’arrière-pays en Amérique du Nord, située près de Canmore. Ce lieu était un décor idéal pour affiner ses talents sportifs.

« J’ai l’impression d’avoir eu une enfance tout à fait normale, à Canmore, mais d’avoir eu cette chance incroyable de développer mon potentiel grâce à l’incroyable soutien de mon entourage », a confié Sara. 

Le milieu du ski de fond à Canmore regorgeait de potentiel à cette période, avec une génération de jeunes coureurs de ski investis, ambitieux et talentueux. « C’est ce que l’on faisait après l’école », explique-t-elle. « Je me rendais à pied chez mes meilleurs amis et on allait ensuite au Nordic Centre pour skier avec de nombreux autres jeunes; on avait beaucoup de plaisir. »

Les Jeux olympiques d’hiver de Calgary en 1988 ont été une grande motivation pour Sara, qui à l’âge de 12 ans, observait avidement l’effort et la détermination des meilleurs skieurs au monde. « Lorsque j’étais jeune, j’adorais regarder ces compétitions. Je m’imaginais sur le podium… J’ai commencé à visualiser ce moment dès mon jeune âge et je tenais à tout prix à y parvenir. »

Sara a rapidement gravi les classements dans les compétitions locales et régionales de ski de fond, et ensuite en Coupe du monde, où elle a remporté sa première médaille à Silver Star (Vernon) en décembre 2005, partageant le podium avec sa coéquipière de longue date Beckie Scott. L’année suivante, elle a décroché trois médailles de plus en Coupe du monde. 

Sara a épousé le skieur alpin olympien Thomas Grandi, également membre du Temple de la renommée du ski canadien. Ils sont les fiers parents de trois filles : Aria, Gabi et Maya. Sara continue d’être une défenseure de l’environnement, elle est représentante des organismes 350.org et Y2Y et elle continue d’apprécier et d’honorer activement la nature par l’intendance de l’environnement. Chaque semaine elle skie avec ses ex-coéquipières qu’elle rencontre tous les vendredis pour « vivre des moments intenses », une façon plaisante de demeurer en contact avec le milieu du ski et un réseau d’amis et d’ex-coéquipières qui ont accompli tellement de choses ensemble.

« Lorsque la boucle est bouclée et que vous réfléchissez à ce que représente le sport et ce qu’il vous apporte, vous oubliez rapidement les médailles et les victoires, et vous repensez aux amitiés durables et à ces moments où les personnes étaient là pour vous. Si vous n’avez pas de tels souvenirs à la fin de votre carrière, alors il ne vous reste rien, car l’instant que l’on passe sur le podium est si court et on passe ensuite à autre chose. Le véritable cadeau du sport, ce sont les amitiés que l’on noue et l’amour indéfectible du sport, quelque chose que je chéris précieusement. »

CITATION

« Si vous m’aviez dit lorsque j’avais 12 ans qu’un jour je serais intronisée au Temple de la renommée du ski canadien, jamais je n’y aurais cru. C’est un réel honneur d’être intronisée. À certains égards, j’ai l’impression d’avoir vécu une vie différente et parfois, j’ai du mal à croire que tout ça s’est réellement produit. »

Faits marquants de sa carrière

  • 2002 – 8e aux Jeux olympiques d’hiver au 4 x 5 km, Salt Lake City
  • 2002 – 9e aux Jeux olympiques d’hiver, sprint 1,5 km, Salt Lake City
  • 2005 – 4e en Coupe du monde, sprint par équipe 6 x 1,2 km, Pragelato, Italie
  • 2005 – 3e aux Championnats du monde de ski nordique, sprint 0,9 km, Oberstdorf, Allemagne
  • 2005 – 3e en Coupe du monde, sprint 1,3 km, Vernon, C.-B.
  • 2005 – 2e en Coupe du monde, sprint 6 x 1,2 km, Canmore, Alberta
  • 2006 – 2e en Coupe du monde, 10 km, Davos, Suisse
  • 2006 – 3e en Coupe du monde, 0,75 km, Borelaenge, Suède
  • 2006 – 2e aux Jeux olympiques d’hiver, sprint 6 x 1,2 km, Pragelato, Italie
  • 2009 – 5e en Coupe du monde, 10 km, Valdidentro, Italie
  • 2009 – 6e aux Championnats du monde de ski nordique, sprint par équipe 1,3 km, Liberec, République tchèque
  • 2010 – 10e aux Jeux olympiques d’hiver, poursuite 15 km, parc olympique de Whistler

Nota : © Copyright 2022, Musée canadien du ski. Pour un usage personnel / éducatif uniquement. Tous les droits sont réservés.

Sara Renner – Photos

Contribuez