Membre honoré

Don Lyon

Discipline(s): Ski alpin
Ville natale / résidence: Ottawa, ON
Période de carrière active: 1960 - 2005
Intronisation TRSC: 1994
Catégorie d'intronisation: Ski alpin: Entraîneur
Don Lyon. Alpine Canada Alpin

Don Lyon est associé aux noms de plusieurs célèbres athlètes féminines du domaine du ski au Canada : Betsy Clifford, médaillée d’argent au Championnat du monde de 1974 ; Kathy Kreiner, championne olympique de 1976 ; Gerry Sorensen, champion du monde en 1982 ; Laurie Graham, médaillée d’or de la Coupe du monde cinq fois ; Liisa Savijarvi, gagnante de la Coupe du monde à Furano en 1986 ; Karen Percy, médaillée d’or et d’argent aux Jeux olympiques ; Kerrin Lee-Gartner, championne olympique et athlète féminine de l’année en 1992 ; et Kate Pace-Lindsay, championne du monde en 1993. En tout, les « lions de Lyon » ont gagné 17 médailles d’or de la Coupe du monde, quatre médailles olympiques et deux Championnats du monde.

La carrière de Don Lyon commence vers la fin des années 60 alors que, originaire d’Ottawa (Ontario), il accepte un emploi au Mont-Tremblant (Québec). Durant cette période, il en profite pour améliorer ses habiletés de skieur, ce qu’il fait suffisamment pour compétitionner 3 ans lors de la tournée de ski professionnelle, édifiant la forme physique qui lui permettra d’exceller à de nombreux sports à l’école secondaire : football, soccer, athlétisme. Plus tard, il joue au soccer pour le Ottawa Sooners Football Club et pagaye son kayak jusqu’à l’obtention d’une médaille d’or au Championnat national.

En 1968, il se joint à la division de la capitale nationale (Ottawa) en tant qu’entraîneur de ski. Durant un an, il enseigne dans le cadre d’un programme de développement des skieurs intitulé Les Espoirs. En 1970, il se joint à l’équipe canadienne féminine de ski alpin comprenant de réelles étoiles : Judy Crawford, Betsy Clifford et Kathy et Laurie Kreiner.

Après les Jeux olympiques d’hiver de 1972 à Sapporo au Japon, il devient entraîneur en chef de l’équipe nationale. Il quitte l’équipe en 1974 pour travailler 3 ans à un club de ski de l’état de Washington, suivi par une autre période de 3 ans où il sera directeur technique de l’Association canadienne de ski. Il se joint à l’équipe nationale féminine de ski alpin en 1981, auprès de laquelle il demeure pendant 13 ans, soit jusqu’en 1994. Sa carrière, durant cette période, est l’une des meilleures carrières d’entraîneur du sport au Canada, son équipe paraissant six fois aux Jeux olympiques d’hiver et sept fois aux Championnats du monde.

Le fait saillant de sa carrière parsemée de grands moments est sans doute la médaille d’or de Kerrin Lee-Gartner aux Jeux olympiques d’hiver d’Albertville en France. S’adressant aux médias après avoir remporté sa médaille, Lee-Gartner affirmait : « Don m’a permis de me développer et de devenir une athlète de classe mondiale. Il m’a enseigné ce dont on a besoin pour faire les olympiques. Don maintient notre motivation au maximum et s’assure d’une saine rivalité entre les membres de l’équipe… C’est pour ça que nous donnons de bons résultats, même durant l’entraînement. Don voit toujours plus loin. Il détermine pourquoi les choses n’ont pas fonctionné et apprend des erreurs afin de garantir le succès la prochaine fois. Il trouve toujours des façons d’édifier notre confiance et nous fait croire en nous-même… Nous savons que Don nous donnera une rétroaction positive et tournera un élément négatif en quelque chose de positif. Chaque athlète de l’équipe canadienne de ski a confiance en Don à 100 %. Nous n’hésitons jamais à essayer ce qu’il nous demande ; cette confiance est extrêmement importante. En fait, je crois que c’est ce qui fait la différence entre un bon entraîneur et un entraîneur fantastique. Les athlètes gagnants ont entièrement confiance en leur entraîneur. »

Kathy Kreiner, médaillée d’or aux Olympiques affirmait en 1999 que le style d’entraînement de Don, très présent etc., a permis à son potentiel de se développer : « Il me prenait à part et m’insufflait la croyance que j’étais capable de ce niveau de résultats. Il avait l’œil et pouvait détecter quand les choses allaient vraiment bien et était capable de construire là- dessus ; il me donnait l’excédent de confiance dont j’avais besoin pour atteindre nos buts communs. Ce ne sont pas tous les entraîneurs qui ont une telle habileté, qui consiste a beaucoup plus que le fait de détecter et corriger les erreurs, ce qui en soi est déjà très bon. C’était quelqu’un de vraiment bien ; il rendait tout le monde à l’aise et était vraiment facile d’approche. »

En 1994, déçu de la direction que prenait le ski au Canada, préoccupé par l’absence de système de développement, plutôt exténué et déterminé à passer plus de temps avec sa famille, il démissionne de l’équipe nationale et commence à travailler comme agent de voyage spécialisé dans l’organisation de camps d’entraînement d’été et d’automne pour athlètes. Il ne s’éloigne cependant pas vraiment de l’entraînement. Travaillant pour le programme de la division de l’Outaouais du Québec pendant 3 ans, il forme de talentueux jeunes qui feront l’équipe québécoise de ski. Constatant qu’être entraîneur haute performance lui manque, il passe 2 ans à travailler avec l’équipe de ski alpin du Québec et, une fois encore, plusieurs de ses athlètes font l’équipe nationale.

Peu importe à quel niveau il travaille, Lyon croit fermement en l’indépendance de l’athlète, qu’il considère essentielle au succès en haute performance. Il encourage ses athlètes à penser par eux même et à analyser leur propre situation. La planification et l’organisation sont des éléments clés dans son programme autant que la confiance qu’il développe grâce à une progression appropriée dans l’entraînement quotidien sans exception : « L’athlète doit créer la confiance à l’intérieur de lui-même et dans ses propres habiletés… afin de réaliser la confiance, l’agencement des pratiques doit être délibéré et planifié. J’ai trouvé qu’une approche méthodique est la plus efficace lorsqu’on tente de construire la confiance. Il s’agit d’un élément de base en entraînement. »

Il souligne l’importance d’être positif, honnête, digne de confiance et le fait d’être bon communicateur comme étant des éléments critiques lorsqu’on travaille à développer des gens qui atteignent le succès. Il ajoute que, pour assurer une bonne équipe, l’entraîneur doit faire très attention à toujours être très positif et direct, qu’il s’adresse au personnel entraîneur ou aux athlètes : « Un entraîneur doit pouvoir faire entièrement confiance au personnel qu’il engage sinon, il risque d’y avoir des problèmes… tu dois pouvoir déléguer aux gens et non les diminuer. Il faut donner les directives nécessaires, mais il faut les donner de façon que les personnes concernées aient la chance de démontrer qu’elles sont à la hauteur des responsabilités. »

Don Lyon est l’ancien président de la Fédération des entraîneurs de ski, ancien prédisent du comité technique de Ski Canada et délégué technique de la Fédération internationale de ski.

Il a été intronisé au temple de la renommée du sport d’Ottawa en 1999, a été récipiendaire du prix Dave Murray pour l’entraîneur de l’année de la Fédération canadienne des entraîneurs de ski et a été trois fois gagnant du prix d’excellence des entraîneurs de l’AEC.

Durant la saison 2003-2004, Don Lyon a effectué un retour à l’entraînement avec le groupe de développement national lui apportant sa grande expérience, son leadership et ses habiletés.

(SOURCE : La plupart des informations de la biographie suivante sont extraites de l´ouvrage de Sheila Robertson intitulé 10 Coaches Who Made a Difference. Pour célébrer les 10 ans de Coaches Report, un jury a choisi 10 entraîneurs ayant grandement contribué à la profession d´entraîneur au Canada.)

 

Nota : Les renseignements inclus ont été compilés à partir de plusieurs sources. Ils n’incluent pas nécessairement toutes les réalisations.
© Copyright 2021, Musée canadien du ski. Pour un usage personnel / éducatif uniquement. Tous les droits sont réservés.

Don Lyon 1971-72.
Don Lyon 1971-72. Alpine Canada Alpin.

Don Lyon, Kerrin Lee-Gartner. Alpine Canada Alpin.

Don Lyon, Kate Pace.
Don Lyon, Kate Pace. Alpine Canada Alpin.
National Alpine Ski Team 1970-71
Équipe nationale de ski alpin 1970-71 [1e rangée] : Diane Culver, Judy Crawford, Betsy Clifford, Laurie Kreiner, Diane Pratte [2e rangée] : Aidan Ballantyne, Mike Cluver, Dan Irwin, Jim Hunter, Reto Barrington [3e rangée] : L. Nelles (entraîneur), Don Lyon (entraîneur), Gilbert Mollard (entraîneur), Al Raine (directeur du programme alpin), Peter Franzen (entraîneur), C. Dumontier (entraîneur), Ed Champagne (directeur) [4e rangée] : Bert Irwin, Doug Woodcock, Paul Carson, Doug Temple, Russell Goodman, Derek Robbins. Association canadienne de ski / Bureau alpin / Lolly Moss.

Équipe nationale de ski alpin 1971-72 [rangée du haut] : Doug Woodcock, Betsy Clifford, Judy Crawford, Kathy Kreiner, Diane Culver, Laurie Kreiner, Carolyn Oughton, Diane Pratte, Virginia Honeyman, Russel Goodman [rangée du milieu] : Luc Dubois (entraîneur ), Don Lyon (entraîneur), Robert Butler (entraîneur), Al Raine (directeur du programme alpin) [rangée du bas]: Peter Bellos, Aidan Ballantyne, Jim Hunter, Rick Hunter, Doug Temple, Mike Culver, Derek Robbins, Reto Barrington, Paul Carson. D. Richard Houlding Photography, Toronto.

1971-72 Équipe nationale de ski alpin [de gauche à droite]: Nancy Greene, Reto Barrington, Russel Goodman, Diane Culver, ?, Doug Woodcock, Carolyn Oughton, ?, Derek Robbins, Diane Pratte, Paul Carson, Peter Bellos, Virginia Honeyman, Doug Temple, Luc Dubois (coach), Rick Hunter, Betsy Clifford, Aidan Ballantyne, Mike Culver, Judy Crawford, Al Raine (alpine program director), Jim Hunter, Robert Butler (coach), Don Lyon (coach). McLeod and Yee Photography / 9600-04.

National Alpine Ski Team 1971-72
Équipe nationale de ski alpin 1971-72 [1e rangée] : Betsy Clifford, Carolyn Oughton, Judy Crawford, Virginia Honeyman, Diane Pratte [2e rangée] : Aidan Ballantyne, Paul Carson, Laurie Kreiner, Diane Culver, Kathy Kreiner, Jim Hunter, Rick Hunter [3e rangée] : Derek Robbins, Luc Dubois (entraîneur), Gilbert Mollard (entraîneur-chef hommes), Al Raine (directeur du programme alpin), Peter Franzen (entraîneur-chef femmes), Robert Butler (entraîneur), Don Lyon (entraîneur) [4e rangée] : Reto Barrington, Russel Goodman, Peter Bellos, Doug Temple, Doug Woodcock, Mike Culver. Association canadienne de ski / Bureau alpin / Lolly Moss.

Équipe nationale de ski alpin c. 1980 [rangée du haut] : Don Lyon (entraîneur), Peter Kopp (entraîneur), Lynn Lacasse [rangée du bas]: Cathy Huser, Liisa Savijarvi, Angela Gougeon. Alpine Canada Alpin.

Équipe nationale de ski alpin 1985-86 [rangée du haut] : Todd Brooker, ?, Mike Tommy, Derek Thussler, Gary Athans, Alain Villiard, Paul Boivin, Don Stevens, Don Lyon (entraîneur), Currie Chapman (entraîneur), Max Gartner ( entraîneur), Carl Petersen (coordinateur fitness) [2e rangée] : Piotr Jelen (entraîneur), Germain Barrette (entraîneur), Bruce Henry (entraîneur), ?, Felix Belczyk, Rob Boyd, Istvan Balyi, Glenn Wurtele [3e rangée ] : Jim Kirby, Andréa Bédard, Jim Read, Chris Kent, Brian Stemmle, Dan Moar, Chris McIver, Diana Haight, Scott Shaver [4e rangée]: Karen Stemmle, Laurie Graham, Kerrin Lee Gartner, Liisa Savijarvi, Kellie Casey, Josée Lacasse, Karen Percy. Alpine Canada Alpin.

Intronisés Peter (L-R) Andrews, Horst Bulau, Réal Charette, Don Lyon et Raymond Lanctôt à la cérémonie d’intronisation au Temple de la renommée du ski canadien de 1994. CSHFM Collection.

Contribuez